Ramsay Santé
Hôpital privé Clairval

Lutte contre l'AVC enclenchée à l'Hôpital privé CLAIRVAL

Article le

Une unité neuro-vasculaire a été inaugurée il y a quelques mois à l’Hôpital privé Clairval. Une toute nouvelle activité qui répond à un nombre d’AVC toujours grandissant.

Lutte contre l'AVC enclenchée à l'Hôpital privé CLAIRVAL

Jusqu’au début de l’année 2019, Marseille ne recensait qu’une seule unité neuro-vasculaire (UNV), celle de l’AP-HM à l’Hôpital de la Timone. Un vide inquiétant, lorsqu’on sait que les chances de récupération sont liées à la rapidité de la prise en charge en cas d’accident vasculaire cérébral (AVC) et que toute personne victime d’un AVC, quelque que soit son âge, ses comorbidités et sa gravité clinique, doit bénéficier d’une hospitalisation en UNV, ce qui réduit de 30% le handicap et la mortalité en comparaison d’une prise en charge en unité conventionnelle. Heureusement, l’Hôpital privé Clairval, en renfort du pôle de neurochirurgie et neuroradiologie déjà présent, a décidé de se mobiliser en créant une nouvelle unité complètement optimisée, réfléchie, et bénéficiant d’un matériel de pointe. « Techniquement, il a fallu faire beaucoup de travaux pour aménager ce service. Nous souhaitions qu’il soit à proximité des services de réanimation, de cardiologie et de neuroradiologie interventionnelle, indispensable à la prise en charge en phase aigüe des patients victimes d’AVC », explique Claire Altroff, cheffe de projet pour la mise en œuvre de l’unité neuro-vasculaire et responsable des unités d’hospitalisation à l’Hôpital privé Résidence du Parc. Deux neurologues expérimentés ont été recrutés pour construire et monter le service, Dr Ferrigno et Dr Favrole, entièrement dédiés à cette unité. Ils ont d’ailleurs été déterminants dans la conception de la prise en charge par leur expertise et investissement auprès des équipes paramédicales.

Un patient traité dès son arrivée

Pour organiser le parcours du patient, l’UNV s’est rapprochée le plus possible des critères exigés par les Agences régionales de santé (ARS). « Ainsi, un sas d’accueil dédié à l’unité permet aux équipes de secours d’amener le patient directement au plus près de l’imagerie par IRM - examen fondamental pour débuter le traitement adapté -, de le déposer directement depuis la route, sans perdre de temps, analyse Claire Altroff. Cette pièce située dans l’espace d’imagerie IRM est équipée pour que le patient soit scopé, perfusé, et que le bilan soit réalisable. La présence indispensable des neuroradiologues de l’établissement – Dr Combaz, Dr Aguettaz, Dr Levrier et Dr Arnaud – permet l’interprétation des clichés en temps réel, et ainsi d’établir un diagnostic précis des lésions et de la situation neurologique. Dès lors, il est possible de démarrer le traitement adapté directement dans le sas. Cette configuration de lieu permet de réduire de façon significative le délai entre l’arrivée du patient et le début du traitement, en évitant de multiples transports et brancardages entre les différents services. Enfin, le patient est dirigé vers l’unité de soins intensifs neuro-vasculaires. » Un parcours de soins spécifique, pour un traitement mis en place au plus près de l’arrivée du patient, qui a tout de suite été une priorité de la nouvelle unité. L’équipe paramédicale, composée d’aides-soignants et infirmiers (de jour et de nuit), orthophonistes et kinésithérapeutes a d’ailleurs été constituée en ce sens, avec des recrutements en interne et en externe.

Depuis l’ouverture de l’UNV, il y a 4 mois, l’activité est grandissante et un dialogue a été ouvert avec d’autres structures, des médecins généralistes, des services d’urgence. « Nous avons accueilli plus de 200 patients dans l’unité en 4 mois, se félicite Claire Altroff, et nous continuons de développer notre collaboration avec le SAMU. Une organisation géographique – décidée de façon collégiale avec l’ARS, les équipes du SAMU et l’équipe de neurologie vasculaire du CHU de la Timone – a été élaborée, pour que pour que tout patient présentant des signes d’AVC sur Marseille soit dirigé vers l’UNV pour laquelle le délai de transport sera le plus court, notamment en tenant compte du trafic routier».

 

Pour plus d’informations:

Hôpital Privé Clairval
317 Boulevard du Redon, 13009 Marseille
Tél : 04 28 63 06 30

hopital-prive-clairval-marseille.ramsaygds.fr/

Article précédent

Octobre Rose : La clinique se mobilise

Comme chaque année en Octobre, l'ensemble des équipes de la clinique se mobilisent !

Article suivant

Journée du diabète : prévenir et informer

Journée de sensibilisation et d'information le 15 novembre 2019 à l'HP Clairval