Hôpital privé
Clairval

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Une salle hybride pour le service de chirurgie cardiaque

Article le

Une salle hybride équipe les services de chirurgie cardiaque et de cardiologie interventionnelle de l’Hôpital Privé de Clairval à Marseille depuis juillet 2018. Il s’agit là d’un saut qualitatif réel autorisant le développement de la cardiologie interventionnelle structurelle dans un environnement chirurgical, évolution logique de la collaboration médico-chirurgicale en cardiologie établie sur l’Hôpital Privé de Clairval depuis deux décennies. Les Docteurs Dominique-Jean Grisoli et Frédéric-Charles Collet, respectivement chirurgien cardio-vasculaire et chirurgien cardiologue interventionnel à l’hôpital, exposent les avantages et les applications d’une telle installation.

Qu’est-ce qu’une salle hybride ?

Dr Grisoli : Pour faire court, c’est le meilleur de l’imagerie médicale interventionnelle au cœur d’une salle de chirurgie cardiovasculaire, le tout conçu dans un cadre parfaitement ergonomique pour des interventions collégiales autour du patient. Elle s’applique aux interventions dites « hybrides » associant des gestes de cardiologie/radiologie interventionnelle et des gestes chirurgicaux d’importance variable.

Dr Collet : Alliant les derniers progrès des installations de radiologie numérisée, et ceux des salles de chirurgie cardiaque, elle représente une nouvelle déclinaison de la collaboration médico-chirurgicale permettant aussi bien des actes interventionnels réglés que des actes de chirurgie cardio-vasculaire réglées ou en urgence.

 

En quoi le système d’imagerie est-il innovant ?

Dr Grisoli: Il est à la pointe de la technologie : il permet de fusionner les données de l’imagerie en coupes préopératoire (scanners) aux images  en direct de radiologie interventionnelle, autorisant d’une part une grande précision du geste, et d’autre part une économie significative en terme de produit de contraste iodé et de rayonnement.  En cours d’intervention, s’il s’avère nécessaire de passer à de la chirurgie lourde conventionnelle, le système d’imagerie s’escamote. Il peut réapparaître en quelques secondes sur simple commande.

Dr Collet : Malgré la complexité supplémentaire d’un tel système, il reste d’une grande simplicité dans son utilisation. Il répond également de manière totale aux normes actuelles de la cardiologie interventionnelle structurelle et en particulier de l’implantation des valves percutanées.

 

Quels traitements la salle hybride prend-elle en charge?

Dr Grisoli: Elle prend en charge idéalement les traitements hybrides des pathologies aortiques lourdes, c’est-à-dire associant une part de traitement chirurgical et une part d’endovasculaire. La salle hybride accompagne d’autre part le développement des thérapies valvulaires trans-cathéter, adaptées notamment aux patients fragiles, car elle permet de les traiter sans ouvrir le thorax. Jusqu’à présent, ces traitements se faisaient soit dans des salles de cathétérisme coronaire avec une imagerie correcte mais un milieu non chirurgical, soit dans une salle de chirurgie mais avec un matériel de radiologie moins performant. Avec la salle hybride, nous avons le meilleur des deux mondes.

Dr Collet : Outre la mise en place des valves aortiques percutanées, elle permet également de réaliser tous les gestes de cardiologie interventionnelle structurelle : fermeture de communication interauriculaire, de foramen ovale perméable, d’auricules, de fuites paraprothétiques et de valvuloplasties aortiques et mitrales. à ces indications s’associent également les prothèses endoaortiques mises en place par les chirurgiens vasculaires. Demain elle permettra également l’implantation des valves mitrales par voie percutanée.

 

Quels sont les bénéfices pour le patient ?

Dr Grisoli: Autour de lui se concentrent les compétences complémentaires d’une équipe pluridisciplinaire qui travaille de concert : chirurgien cardiaque, chirurgien vasculaire, cardiologue interventionnel... Cette collégialité garantit la qualité de l’intervention et peut réduire le temps d’intervention et donc les risques induits. Grâce à la qualité des appareils d’imagerie, le patient bénéficie par ailleurs d’un geste chirurgical plus précis, moins invasif, avec une irradiation et des injections de produit de contraste iodé très réduites.

Dr Collet : Ce cumul dans le même espace des compétences cardio vasculaires médico-chirurgicales avec le meilleur matériel possible répond au mieux à la définition actuelle du traitement optimal pour le patient à savoir l’indication et le matériel le plus adaptés pour la réalisation d’actes complexes par les opérateurs les plus compétentes avec, comme incidence, le meilleur coût possible.

 

Et pour les médecins ?

Dr Grisoli: Les avantages sont en miroir de ceux des patients, en terme de quantité d’irradiation, de sécurité de l’intervention et de qualité de la collaboration interdisciplinaire. L’aspect ergonomique du dispositif contribue aussi à la performance des interventions.

Dr Collet : Elle renforce la cohésion entre le médecin et chirurgien et donc sera probablement le point de départ d’une nouvelle formation pour les futurs cardiologues  interventionnels et chirurgiens cardiaques. 

 

La salle hybride est-elle un atout pour votre service de chirurgie cardiaque et cardiologie interventionnelle?

Dr Grisoli: Ces salles hybrides représentent évidemment un atout important pour l’attractivité de notre service auprès de nos correspondants, cardiologues ou médecins traitants, mais aussi auprès de nos partenaires cardiologues interventionnels qui ne bénéficient pas d’installation semblable dans leur centre, et qui viennent réaliser des procédures avec notre équipe au CHP Clairval.

Dr Collet : Incontestablement, une salle hybride est un saut qualitatif de la cardiologie interventionnelle structurelle pour les années à venir. En outre, elle est une étape nouvelle dans la déclinaison de la collaboration médico-chirurgicale en cardiologie.

Article précédent

Nouvelle journée de sensibilisation à l’existence des cancers ORL

Le samedi 13 octobre se tiendra au sein de l’Hôpital Privé Clairval la conférence annuelle de cancérologie ORL, destinée à tous les personnels de santé. ...

Article suivant

Octobre Rose: manucures, massages et cours d'autopalpation pour déjouer le cancer du sein

Le 11 octobre 2018, à travers différents ateliers, la journée sera consacrée au dépistage du cancer du sein. Une campagne de prévention dans le cadre d...